Jump to main content
Action in Lausanne May 14 2012

    Plan d’Action de IndustriALL Global Union

    Action in Lausanne May 14 2012

    Les fondateurs d’IndustriALL Global Union ont entrepris une démarche audacieuse pour s’engager vers une nouvelle ère de solidarité mondiale. Les affiliés de la FIOM, de l’ICEM et de la FITTHC associent leurs forces et leurs meilleures traditions pour créer une organisation mondiale capable de s’opposer à la puissance des entreprises multinationales (EMN) et de négocier avec elles au niveau mondial. IndustriALL livrera bataille pour un autre modèle de mondialisation. Elle s’opposera aux politiques néolibérales menées par les gouvernements des pays et les institutions mondiales, et se battra pour un nouveau modèle de développement économique et social basé sur la démocratie et une justice sociale et économique au sein des pays et entre les pays.

    IndustriaALL représente les travailleurs et travailleuses de très nombreux secteurs, depuis l’extraction du pétrole et du gaz, les mines, la production et la distribution d’énergie électrique, jusqu’à la production de métaux et la fabrication de produits métalliques, la construction navale, les industries automobile et aérospatiale, l’ingénierie mécanique, l’électronique, les substances chimiques, le caoutchouc, la pâte à papier et le papier, les matériaux de construction, les textiles et les vêtements, et les services environnementaux. Ses membres comprennent des travailleurs et travailleuses de la production, de même que du personnel administratif, technique, des bureaux d’étude et de recherche et de l’encadrement. La force et l’influence d’ IndustriALL reposent sur une union solidaire des travailleurs et travailleuses de toutes ces chaînes stratégiques de la production. 

    IndustriALL plaide en faveur de solides politiques industrielles qui promeuvent les industries de base et de transformation comme moteur des économies nationales et comme pourvoyeur d’emplois durables et de bonne qualité. Elle mettra à profit sa force combinée pour exiger que les gouvernements du monde entier adoptent des politiques capables de créer des emplois avec des salaires décents et de bonnes conditions de travail, une protection sociale, une formation appropriée, le développement et la reconnaissance des compétences, l’égalité des chances et des conditions de santé et de sécurité, dans le respect des droits des travailleurs et travailleuses, et d’une bonne intendance de l’environnement. IndustriALL reconnaît le rôle joué par de telles politiques pour réduire l’écart entre le Nord et le Sud. 

    IndustriALL sera une force unificatrice capable de lutter contre les inégalités, le niveau élevé du chômage et de la pauvreté, qui résultent du système économique actuel. Elle veut se mobiliser en faveur de l’égalité, de la démocratie et de la justice sociale et économique, pour faire naître l’espoir d’un monde meilleur. 

    Pour remplir sa mission, IndustriALL a décidé d’entreprendre des actions pour atteindre les objectifs suivants:

    Créer des syndicats plus puissants

    • Reconnaître que des syndicats puissants sont la base de notre pouvoir de négociation et de notre légitimité, en ce sens qu’ils sont la voix de la classe ouvrière. 
    • Créer des syndicats puissants, démocratiques, indépendants, autonomes et viables dans le monde entier. 
    • Surmonter les divisions dans le mouvement syndical et réaliser l’unité de manière à accroître notre puissance et notre capacité à défendre les droits et les intérêts des travailleurs et travailleuses. 
    • Accorder une attention particulière et un soutien aux syndicats confrontés à des gouvernements répressifs. 
    • Aider au développement et au renforcement des syndicats des pays du Sud et au développement de leur capacité à participer aux activités syndicales mondiales. 
    • Soutenir les processus de réalisation d’une plus grande unité parmi les affiliés dans un même pays, par des alliances, des fusions et la création de conseils nationaux/régionaux. 
    • Promouvoir l’éducation ouvrière en tant que mécanisme central de création de syndicats forts et démocratiques.  

    Syndicaliser et augmenter les effectifs syndicaux

    • Edifier un pouvoir syndical par la syndicalisation de tous les travailleurs et travailleuses tout au long des chaînes d’approvisionnement. 
    • Faire de la syndicalisation, du recrutement et de la croissance le thème principal de toutes les actions entreprises par IndustriALL notamment les réseaux syndicaux dans les EMN, les campagnes de solidarité et les projets de développement syndical. 
    • Le cas échéant, encourager des changements dans les structures et les cultures syndicales pour s’assurer que les femmes, les jeunes, les migrants, les non-manuels, les travailleurs LGBT, les travailleurs handicapés et les travailleurs en situation d’emploi précaire n’aient pas à surmonter d’obstacles pour se syndiquer et participer activement à la vie syndicale.  
    • Développer des campagnes de recrutement et de syndicalisation transfrontalières en se servant des réseaux syndicaux dans les EMN et des accords-cadres mondiaux (ACM).

    Lutter en faveur des droits syndicaux 

    • Développer une forte capacité permettant de réaliser des campagnes destinées à promouvoir et défendre les droits syndicaux, en se servant de tous les moyens disponibles. 
    • Travailler aux côtés d’autres syndicats mondiaux pour obtenir la reconnaissance et le respect des normes internationales du travail comme élément essentiel du nouveau modèle de développement économique et social mondial. 
    • Insister pour la reconnaissance universelle des droits des travailleurs et travailleuses à  la liberté syndicale, à la négociation collective et à la grève. 
    • Exiger un salaire décent pour tous les travailleurs et travailleuses, y compris dans les chaînes de sous-traitance.
    • Mobiliser les affiliés et les travailleurs et travailleuses dans des campagnes mondiales innovantes contre les attaques des droits syndicaux et humains menées par des gouvernements et des entreprises. 
    • Faire campagne pour des pratiques d’approvisionnement responsables auprès des sous-traitants pour des emplois décents et des relations sociales de qualité. 
    • Faire pression pour assurer la promotion des normes fondamentales du travail par l’OMC et leur inclusion dans les accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux. 
    • Soutenir les campagnes pour l’élimination du travail des enfants dans le monde. 
    • Développer les alliances sociales et travailler avec des ONG et d’autres organisations qui partagent nos valeurs et nos buts.

    Lutter contre l’emploi précaire

    • Lutter pour des emplois industriels de qualité et contre l’emploi précaire sous toutes ses formes et dans toutes les régions du monde. 
    • Faire campagne pour une législation, des conventions collectives et des accords avec les EMN qui encadrent et restreignent l’emploi précaire et garantissent une égalité salariale et des conditions identiques, des avantages sociaux et le droit d’adhérer à un syndicat pour tous les travailleurs et travailleuses, y compris les travailleurs à domicile, quelle que soit leur situation dans l’emploi. 
    • Promouvoir la syndicalisation des travailleurs et travailleuses précaires. 
    • Exiger des gouvernements qu’ils inversent les politiques en faveur d’un marché du travail flexible, et qu’ils suppriment tous les obstacles législatifs et autres qui privent les travailleurs et travailleuses précaires de leurs droits de se syndiquer et de négocier collectivement. 
    • Demander à l’OIT de faire tout ce qui est en son pouvoir pour s’assurer que les travailleurs et travailleuses précaires sont en mesure d’exercer leurs droits en matière de liberté syndicale et de négociation collective. 
    • Insister auprès des institutions financières internationales (IFI) et de l’OCDE pour qu’elles modifient leurs recommandations politiques visant une plus grande flexibilité sur le marché du travail, ce qui favorise le développement de l’emploi précaire. 

    Créer un pouvoir syndical pour affronter le capital mondial  

    • Mettre en place un véritable pouvoir syndical pour rééquilibrer le pouvoir détenu par les EMN en faveur des salariés, en unifiant les travailleurs et travailleuses dans des réseaux en vue d’actions solidaires et communes, notamment lors de campagnes mondiales au niveau de l’entreprise. 
    • Faire pression sur les EMN pour qu’elles prennent la responsabilité et l’engagement de respecter les droits syndicaux et des conditions de travail décentes tout au long de leurs chaînes d’approvisionnement. 
    • Continuer de développer une stratégie de réseau dans les EMN pour promouvoir  l’échange d’informations, des initiatives conjointes, des plate-formes communes, une coordination nationale de la négociation collective et des mobilisations en cas d’infraction aux droits des travailleurs et travailleuses par des EMN et leurs fournisseurs. 
    • Militer pour obtenir la reconnaissance des employeurs pour officialiser les comités d’entreprise mondiaux et les réseaux. 
    • Utiliser tous les moyens disponibles, notamment les ACM et les principes directeurs de l’OCDE. 
    • Rechercher des accords avec des EMN pour établir des mécanismes de dialogue social régulier au niveau mondial et/ou régional et parvenir à des relations sociales constructives menant à des négociations au niveau mondial. 
    • Mettre en question la mobilité du capital mondial et tenir tous les investisseurs responsables de l’observation des droits des travailleurs et travailleuses dans les EMN et leurs chaînes d’approvisionnement. 
    • Poursuivre l’élaboration de stratégies visant l’établissement d’un capital ouvrier par un meilleur emploi des fonds de retraite, dans le but d’exercer une influence sur la gestion d’entreprise et l’investissement, et appliquer les normes internationales du travail. 
    • Développer les procédures de syndicalisation nécessaires pour permettre la conclusion d’accords au-delà des ACM avec les EMN. 

    Promouvoir une politique industrielle et la durabilité 

    • Faire prévaloir de fortes politiques industrielles qui reconnaissent la production comme moteur essentiel de la croissance des économies nationales. 
    • Encourager l’investissement dans la recherche et le développement, la formation et les compétences, pour assurer une production industrielle durable et des perspectives d’emploi à long terme. 
    • Soutenir les transferts de compétences et de technologies vers les pays en développement pour accélérer l’industrialisation et la création d’emplois de qualité tout en sauvegardant l’environnement. 
    • Développer une politique énergétique dynamique capable d’établir la sécurité et la durabilité comme fondement de la production industrielle mondiale. 
    • Soutenir l’adoption d’un traité mondial équitable, ambitieux et contraignant sur le changement climatique qui tienne compte des implications sociales, favorise la création d’emplois répondant aux critères environnementaux, et qui englobe les principes d’une transition juste, donnant ainsi la garantie que le passage vers des secteurs industriels à faible teneur en carbone est juste. 
    • Agir pour une participation syndicale dans tous les aspects du développement de la politique industrielle et dans sa mise en œuvre. 

    Justice sociale et mondialisation 

    • Lutter en faveur d’un nouveau modèle économique et social mondial, capable de s’opposer aux disparités en matière de possibilités et de richesse au sein des pays et entre les pays.
    • Faire entendre la voix des travailleurs et travailleuses de l’industrie dans les institutions mondiales, notamment l’OIT, l’OCDE, l’OMC, les IFI et le G20, pour promouvoir le développement durable, la justice sociale et économique, et la gestion démocratique des affaires mondiales. 
    • Travailler avec d’autres syndicats mondiaux pour obtenir des gouvernements et des IFI des mesures concrètes pour combattre la pauvreté, le chômage, les inégalités et l’injustice sociale. 
    • Insister pour que le commerce soit basé sur des principes de justice et d’équité, afin d’améliorer le niveau de vie par un soutien à la croissance de l’emploi, l’amélioration des protections sociales, et l’assurance du respect des droits fondamentaux des travailleurs et travailleuses, des normes environnementales, des droits humains et de la démocratie. 
    • Agir pour inclure les normes fondamentales du travail de l’OIT dans tous les accords commerciaux et les mécanismes des IFI. 
    • Réaliser la solidarité parmi les affiliés contre les conséquences négatives de l’ouverture des marchés sur l’emploi et les droits des travailleurs et travailleuses dans les accords commerciaux. 
    • Faire pression pour obtenir une réglementation des marchés financiers mondiaux afin d’empêcher une spéculation financière capable d’entraîner un nouveau désastre pour l’économie réelle et lutter contre les paradis fiscaux.
    • Exiger l’introduction d’un système international de taxation sur les transactions financières. 
    • Rechercher des alliances avec des ONG qui partagent nos valeurs et nos objectifs, et encourager les affiliés à faire de même. 

    Égalité des droits et participation des femmes 

    • Travailler avec les affiliés pour entreprendre des actions contre la discrimination sous toutes ses formes. 
    • Travailler avec les affiliés pour déterminer et éliminer les obstacles à la participation et la représentation des femmes à tous les niveaux dans leurs syndicats. 
    • Accorder un soutien particulier aux syndicats pour encourager les femmes à occuper des postes de responsabilité. 
    • Prendre des mesures pour assurer la participation et la représentation des femmes dans tous les aspects de l’activité d’IndustriALL. 
    • Soutenir la mise en réseau des femmes syndicalistes dans les régions et au niveau mondial. 
    • Promouvoir l’égalité des droits et des chances, et l’égalité salariale dans l’emploi. 
    • Élaborer des stratégies visant à faire pression sur les gouvernements et les employeurs pour obtenir une représentation plus équitable des femmes et des hommes sur le marché du travail, ainsi que des conditions de travail décentes. 

    La sécurité sur le lieu de travail 

    • Agir dans la durée pour obtenir de bonnes conditions de travail et de sécurité pour tous les travailleurs et travailleuses.
    • Demander à l’OIT d’aider les gouvernements, les employeurs et les syndicats à améliorer leurs connaissances concernant les conventions de l’OIT et la législation sur la santé et la sécurité au travail actuellement en vigueur, et renforcer la négociation collective pour améliorer le milieu et l’environnement de travail. 
    • Négocier la présence de comités paritaires de santé et de sécurité comme le meilleur moyen permettant de s’assurer que les travailleurs et travailleuses sont au courant des dangers dans le travail, qu’ils reçoivent une formation sur la façon d’accomplir leurs tâches en toute sécurité, et qu’ils sont en mesure de refuser et d’interrompre tout travail présentant un danger, de participer pleinement à la formulation et l’application des politiques et des procédures propres au lieu de travail
    • Incorporer des dispositions sur la santé et la sécurité, comprenant les moyens dont disposent les syndicats pour en vérifier la mise en œuvre, dans les ACM et dans d’autres accords conclus au niveau mondial avec des EMN. 
    • Poursuivre les campagnes mondiales de santé et de sécurité, visant notamment l’interdiction de l’amiante et du sablage de la toile de jeans, le combat contre le VIH/Sida et la ratification de la convention de l’OIT 176 sur la sécurité et la santé dans les mines. 

    Démocratie et globalité  

    • Encourager des pratiques syndicales démocratiques et inclusives parmi les affiliés et dans le propre travail d’IndustriALL.  
    • S’assurer que les politiques d’IndustriALL sont décidées dans un processus démocratique et transparent par les syndicats affiliés à qui elle appartient.  
    • Maintenir les cotisations de ses membres comme source principale de financement d’IndustriALL et de ses activités. 
    • Assurer une gestion correcte des revenus d’IndustriALL sur la base des décisions prises par ses organes de direction. 
    • Renforcer la démocratie interne et faire en sorte que le processus décisionnel soit aussi proche que possible de ses membres, par ses structures régionales et ses bureaux présents dans différentes parties du monde qui appliquent les politiques mondiales de l’organisation et traitent des questions propres à la région. 
    • Prendre des mesures pour assurer la représentation équitable des syndicats des pays du Nord et du Sud dans ses structures, ainsi qu’une participation à son action. 
    • Promouvoir dans ses programmes et ses projets de développement syndical des facteurs capables d’améliorer la démocratie au sein des organisations affiliées et d’encourager, en particulier, la participation des jeunes et des femmes. 
    • Développer des politiques de communication dynamiques et des dispositifs permettant d’assurer un échange continu dans les deux sens avec ses affiliés. 

    IndustriALL Global Union engage tous les travailleurs et travailleuses et tous les syndicats à unir leurs forces pour créer un nouveau mouvement de solidarité mondiale. Nous nous engageons à lutter ensemble en faveur des droits des travailleurs et travailleuses et de meilleures conditions de vie pour tous les citoyens et citoyennes du monde.

    Plan d'Action