Jump to main content
IndustriALL logotype

Les conflits de travail s’amplifient à la filiale de Glencore Xstrata

25 March, 2014Les travailleurs et travailleuses de la mine de cuivre de Glencore dans le sud du Pérou ont cessé le travail pour protester contre les violations des droits syndicaux.

Le 24 mars, les travailleurs et travailleuses de l’entreprise Antapaccay, une filiale de Glencore Xstrata, ont entrepris un arrêt de travail de deux jours pour protester contre l’absence, en dépit de l’obligation légale qui en est faite, du versement de leur participation aux bénéfices, le recours aux contrats à durée déterminée et le licenciement abusif de salariés pour avoir formé un syndicat du personnel technique et administratif.

La compagnie minière Antapaccay a attiré une première fois l’attention d’IndustriALL Global Union en décembre de l’année dernière, lors de tentatives éhontées de casser le syndicat de cols blancs nouvellement constitué.

Les syndicats du site disent que le climat positif de relations sociales qui avait prévalu dans l’entreprise pendant dix-huit ans sous la direction de différents propriétaires, avait brutalement viré à la tempête lorsque Glencore Xstrata a acquis l’entreprise il y a moins d’un an et demi de cela. Depuis lors, Glencore Xstrata a fermé plusieurs sites syndiqués et a étendu le recours aux emplois précaires et aux pratiques de travail injustes.

L’action collective chez Antappacy est menée conjointement par les deux syndicats du site, le Sindicato Unico de Trabajadores de Xstrata Tintaya Antapaccay et le Sindicato Unificado de Trabajadores de Xstrata Tintaya Antappacy. Elle est soutenue par le Sindicato de Trabajadores Funcionarios de la Compañia Minera Antapaccay, dont les dirigeants réclament actuellement leur réintégration. L’affilié d’IndustriAll, la Federación Minera, soutien activement l’action.