Jump to main content
IndustriALL logotype

Les syndicats s’opposent à la fusion Xstrata - Glencore

Read this article in:

4 July, 2012IndustriALL Global Union rejoint la position adoptée par le syndicat de la construction, de la foresterie, des mines et de l’énergie (CFMEU) en Australie, du syndicat United Steelworkers (USW) au Canada et du syndicat national des mineurs (NUM) en Afrique du Sud, et prend position contre la fusion prévue de Xstrata et de Glencore.

Dans un communiqué conjoint, les syndicats représentant la main-d’œuvre syndiquée de Xstrata et Glencore dans le monde ont exprimé leur opposition à la fusion prévue des deux entreprises, et notamment aux primes de ‘rétention’ exorbitantes versées à la direction de Xstrata. Les syndicats estiment que les instances de contrôle de la concurrence et des entreprises devraient plutôt considérer obtenir un démembrement des entreprises au lieu d’autoriser une nouvelle concentration et un abus d’autorité.

Les syndicats estiment que “les deux entreprises sont des exemples frappants de “resource curse” en action, un phénomène où des pays en développement ont d’abondantes ressources naturelles avec une faible taux de rentabilité pour l’économie nationale en raison d’une mauvaises gestion des ressources par le gouvernement ou d’institutions faibles, inefficaces, instables ou corrompues. Glencore suit cette voie en raison de sa longue pratique du secret et de son manque de transparence en tant qu’entreprise privée suisse ”.

“Les syndicats ont fréquemment eu des relations très difficiles avec ces entreprises, et leur fusion prévue ne peut qu’amplifier ces problèmes du fait que cette entité combinée deviendra une méga-entreprise qui dominera les ressources mondiale dans ce secteur. Ces entreprises sont de plus ne plus distantes des activités qu’elles possèdent et dirigent, et des communautés touchées par ces activités”, est-il indiqué dans la déclaration.

Les piètres résultats portent sur la mauvaise conduite des deux entreprises en Australie, en Argentine, au Canada, en République démocratique du Congo et en Afrique du Sud. Les syndicats expriment ainsi leur avis sur la fusion en cours: “Ceux qui produisent réellement de la richesse pour Xstrata et Glencore – les travailleurs qui peinent dans des mines isolées et dans un environnement dur situé à une grande profondeur dans le sol – ne reçoivent rien, alors que leurs patrons s’apprêtent à se baigner dans des richesses qui dépassent leurs rêves les plus fous”.

Dans la proposition actuelle de fusion entre Glencore et Xstrata, la haute direction de Xstrata doit recevoir 240 millions de livres sterling (environ 375 millions d’USD) sous forme de soi-disant paiements de ‘rétention’, ce qui permettra au directeur général Mick Davis de recevoir 29 millions de livres sterling (45 millions d’USD).”

Suivre le lien pour lire le texte intégral de la déclaration concernant Glencore et Xstrata: http://www.industriall-union.org/glencore-and-xstrata-epitomize-the-reso...